En différé, j'écoute mes copains, Marianne et Gaspar, enregistrés au cours de leur séance d'haptonomie : ICI.

Je me renseigne... J'aime ces approches émotionnelles. Mais revient un esprit cartésien qui me dit que cela risque de m'ennuyer, que cela risque (encore) de confondre les genres.... De trop vouloir en faire alors que la vie (même in utero) doit se vivre comme elle vient.


... Je pourrai quand même tester.

La nuit devrait porter conseil. Et si cela se fait, il faut que ce soit maintenant !
Et vous, l'haptonomie, ça vous parle ?

http://www.hapto.ch/